Viande de Liège en réorganisation judiciaire

Bien connue dans la Cité ardente, la société de découpe de viande de bœuf et de porc Viande de Liège (anciennement firme Derwa) a demandé et obtenu, le 9 juillet dernier, le bénéfice de la réorganisation judiciaire (PRJ) auprès du tribunal de l’entreprise de Liège. Le sursis courra jusque début janvier 2021.

Alors que les nouveaux actionnaires de Viande de Liège misaient sur 80 millions d’euros de chiffre d’affaires dès 2018, la société n’aura pas fait mieux que 70 millions d’euros cette année-là.

Belgian Meat Partners

C’est une petite surprise car il y a deux ans, quand l’entreprise avait été rachetée par un consortium de cinq investisseurs, elle avait fait l’objet d’investissements ambitieux. Réunis sous l’enseigne de « Belgian Meat Partners », les nouveaux actionnaires avaient injecté 4 millions d’euros dans Viande de Liège pour moderniser son outil et renforcer ses équipes.

Les cinq membres du consortium sont l’abattoir Euro Meat Group, le négociant de carcasses de porc Groep De Brauwer, le grossiste en viande Piron-Gotta, le groupe alimentaire Q-Group et le grossiste en bovins Sobemax.

Puis, l’an dernier, elle s’est résolue à revendre son activité de découpe de viande de porc, faute de dégager une rentabilité suffisante, nous dit-on. L’acquéreur est la société liégeoise Franthymon

Un nouveau CEO

Voici quelques semaines, les cinq actionnaires ont nommé un nouveau CEO à la tête de l’entreprise. Il s’agit de Bernard Gotta, de la société Piron-Gotta. Avec Louis Mailleux (Sobemax), l’autre « régional » du consortium d’actionnaires, il doit piloter la relance.

Source: L’echo

This post is also available in: frFrançais

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*