Sur les 302 prélèvements effectués dans les bassins d’élevages écossais de saumons, 98% révélaient des contaminations aux pesticides.


L’Écosse est un des hauts lieux de l’élevage de saumon. Produit de fêtes par excellence, il sera une fois de plus sur les tables en fin d’année. Mais les résultats des analyses effectuées par les pouvoirs publics écossais n’ont pas de quoi réjouit les amateurs de ce produit pourtant noble. L’Agence écossaise de protection de l’environnement a effectué 302 prélèvements dans huit exploitations piscicoles, et le constat est sans appel : l’eau de toutes ces exploitations est polluée par l’émamectine, un produit chimique utilisé pour lutter contre les poux qui parasitent les saumons. Des résidus ont été trouvés dans 98 % des 302 prélèvements.
Par ailleurs, 46 % des prélèvements contenaient du téflubenzuron, un autre pesticide contre les poux… même si ce dernier n’a pas été utilisé depuis son interdiction en 2013 ! Son caractère persistant inquiète, de même que l’étendue de la contamination qui, selon l’Agence écossaise de protection de l’environnement, est plus vaste qu’on ne le pensait jusqu’ici

L’Agence écossaise de protection de l’environnement 

L’Agence écossaise de protection de l’environnement vient donc de mandater un groupe de chercheurs pour qu’ils proposent de nouvelles règles sur l’utilisation de l’émamectine. Mais il faudra attendre les résultats de leurs recommandations pour qu’elles soient examinées par le gouvernement en vue d’une éventuelle interdiction. En attendant, l’agence a imposé une limitation sur la quantité d’émamectine qui pourra être utilisée dans les nouvelles exploitations piscicoles. Les exploitations existantes ne sont donc pas concernées par cette mesure.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*