Séminaire en ligne gratuit „Emulsions, dispersions and scale-up irritations”

https://attendee.gotowebinar.com/register/6947044731910718736?source=Food+Technology+Newsflash+FR

„Emulsions, dispersions and scale-up irritations – Batch or inline, that is the question.“, est le titre de la dernière conférence de la série de séminaires en ligne très appréciés du Dr Hans-Joachim Jacob, le 24 juin en langue anglaise.

Les petits disperseurs par lots sont surtout utilisés en laboratoire. En revanche, les disperseurs en ligne se retrouvent presque exclusivement dans la fabrication industrielle. Quelles sont les différences et les possibilités des deux principes ? Comment se fait la mise à l’échelle ? Est-il même possible de comparer les résultats ? Pour répondre d’emblée à cette question, non, vous ne pouvez pas !

Tout d’abord, il est certain que les émulsifiants n’émulsionnent rien et que les dispersants ne dispersent rien du tout. La taille des gouttelettes et la distribution de la taille des particules doivent être générées par des moyens purement mécaniques. Les émulsifiants et les dispersants ne font que les stabiliser.

Il existe différentes méthodes mécaniques pour disperser et émulsionner. Nos machines sont basées sur le principe du disperseur rotor-stator à dents. Nous vous expliquerons en détail les particularités et les possibilités de cette technologie

ainsi que les différences entre les autres méthodes de dispersion et d’émulsification. Mais nous présenterons également le principe de l’inversion de phase dans la production de micro ou nanoémulsions.

Il se peut que vous ne reconnaissiez aucune différence entre les nombreuses machines de dispersion à rotor et stator denté d’apparence similaire que vous pouvez trouver sur Internet. C’est pourquoi nous souhaitons mettre en évidence les détails qui font la différence.

Nous souhaitons également attirer votre attention sur les différences importantes entre les tests de laboratoire par lots et les machines industrielles en ligne. Comment réaliser des essais en laboratoire pour pouvoir les mettre à l’échelle correctement ? C’est très simple, mais c’est là que trop de choses sont encore mal faites.

Nous vous présenterons ces corrélations lors du séminaire en ligne organisé par le Dr Hans-Joachim Jacob, ingénieur en procédés et applications chez ystral, le 24 juin.

This post is also available in: Nederlands (Néerlandais) Français English (Anglais)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*