« Les entreprises ne font rien avec des données qui valent de l’or »

Esoptra, une start-up anversoise pionnière dans l’exploitation des données permet aux entreprises de valoriser les données inexploitées qu’elles possèdent déjà. Elle a développé une solution avec la société de certification Vinçotte qui permet à chaque consommateur de retracer l’origine détaillée d’un morceau de viande vendu par la marque Carrefour Belgique sur la base d’un code QR présent sur l’emballage.

Paul Carpentier et son associé Jan Van Riel ne ressemblent pas au cliché des spécialistes de la donnée. Les cheveux gris et le costume bien taillé, ils sont pourtant à la tête de l’une des start-up les plus prometteuses en la matière. Esoptra vient de clôturer une levée de fonds de 2,4 millions d’euros et totalise déjà plus de 4,5 millions d’euros levés en deux ans. Même si ce n’est pas une garantie de succès, les deux fondateurs semblent bien armés pour un marché très spécifique et extrêmement concurrentiel.

Si Esoptra s’est spécialisée dans la valorisation de données, ce n’est pas par hasard. Les deux fondateurs sont des vieux briscards du secteur: il s’agit de leur sixième start-up. Ils sont notamment à la base de Gnosis, Wave Research, FilePool et Caringo. Leur plus gros fait d’armes restant la vente de FilePool au géant américain Dell EMC en 2001 pour 50 millions de dollars.

Des données peu ou mal exploitées

« Les données sont devenues l’équivalent d’une mine d’or pour une entreprise. Beaucoup l’ont compris maintenant et en collectent donc de plus en plus, nous explique Paul Carpentier, PDG d’Esoptra. Mais trop peu de cet or accumulé est exploité rapidement et de manière rentable. C’est précisément là que réside la force de notre plateforme.«  La start-up anversoise se concentre sur les données déjà présentes au sein des entreprises, mais qui sont mal exploitées ou carrément inutilisées. « Les entreprises ne se rendent pas compte de la valeur des données qu’elles possèdent. Elles ne font rien avec des données qui valent de l’or« , ajoute-t-il.

Retracer l’origine détaillée d’un morceau de viande

Si la start-up est quasi inconnue hors de l’écosystème des spécialistes du secteur, elle est pourtant présente dans les rayons des supermarchés Carrefour. Elle a développé une solution avec la société de certification Vinçotte qui permet à chaque consommateur de retracer l’origine détaillée d’un morceau de viande vendu par la marque Carrefour Belgique sur la base d’un code QR présent sur l’emballage. Marco Croon, PDG de Vinçotte, explique l’utilité de cette innovation: « Grâce à cette solution de traçabilité, les acteurs impliqués peuvent réagir plus rapidement et plus précisément aux éventuels problèmes dans la chaîne d’approvisionnement, garantissant ainsi une meilleure sécurité alimentaire globale. » Hormis cet exemple grand public, la start-up se concentre majoritairement sur des projets entre entreprises.

Source: L’Echo

This post is also available in: frFrançais

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*