Les entreprises alimentaires belges voient leurs marges bénéficiaires diminuer

Les entreprises alimentaires belges ont gagné moins d’argent l’année dernière, passant de 3,7% à 2,8% de bénéfices par rapport à leurs ventes. La principale raison est que les ingrédients pour fabriquer les aliments coûtent plus cher.

Fevia a examiné les comptes annuels présentés par les entreprises à la Banque nationale de Belgique et conclut à une diminution de la marge bénéficiaire. Ceci est principalement dû au fait que les matières premières sont devenues beaucoup plus chères au cours des deux dernières années, ce qui n’a pas toujours pu être répercuté sur les supermarchés ou le secteur de la restauration.

Retail et horeca

Cela a été difficile de demander aux magasins ou aux restaurants de payer plus cher pour la nourriture. Les supermarchés, surtout, veulent des prix bas car ils ont beaucoup de concurrence. Les négociations avec eux sont compliquées.

Même si les entreprises essaient de vendre leurs produits plus chers, certains ingrédients, comme le sucre et le cacao, ont augmenté de prix, ce qui rend les choses plus difficiles. De plus, à cause de l’augmentation des prix, les gens achètent moins.

Durabilité

Les entreprises pensent que cette situation va durer un moment. Les coûts pour faire des aliments plus respectueux de l’environnement augmentent aussi. De plus, les gens vont parfois acheter à l’étranger car les prix sont moins chers, surtout en France, où les prix de certains aliments sont réglementés par le gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*