La Wallonie veut reintroduire l’orge brassicole

Depuis une vingtaine d’années, la superficie en culture d’orge connaît une baisse considérable dans notre pays. Le recul de la superficie en culture d’orge brassicole est encore plus dramatique. Le ‘Collège des Producteurs’ wallon et les autorités wallonnes lancent des initiatives diverses dans l’objectif de réintroduire l’orge brassicole.

L’année passée, 42.164 hectares d’orge ont été cultivés dans notre pays, dont seulement 600 ha d’orge brassicole. Il y a dix-huit ans, en 2000,  48.70 hectares d’orge couvraient notre territoire et 3.151 hectares d’orge brassicole. La culture d’orge est principalement localisée en Wallonie, 27.142 hectares en 2018, dont 560 hectares d’orge brassicole, cultivée par tout au plus une dizaine d’agriculteurs.

Il y a une année et demie, la Wallonie a lancé un projet afin de réintroduire l’orge brassicole. Pour ce faire, la Belgian Owl Distillery, la Brasserie des Légendes, la Brasserie Brunehaut, la Brasserie Coopérative Liégeoise et la Brasserie de la Lesse ont promis leur soutien en s’engageant à passer en partie ou complètement à l’orge brassicole belge, maltée chez Dingemans ou à la Malterie du Château. www.collegedesproducteurs.be

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*