Kellogg’s investit dans l’usine de Pringles à Malines

Le fabricant de chips Pringles, aux mains de Kellogg’s depuis 2012, investit 30 millions d’euros dans son usine à Malines. Cet investissement doit améliorer la durabilité et l’efficacité du site de production.

À Malines, Pringles produit environ 104 000 tonnes de chips par an. L’usine a atteint ses limites car, même la nuit et les jours fériés, elle tourne à plein régime. Les lignes de production ne sont interrompues que pour la maintenance.

Augmentation de la capacité


Et l’agrandissement n’est pas une mince affaire. L’usine est entourée d’une voie ferrée, d’habitations et d’une usine de Procter & Gamble. « En rendant nos lignes de production plus fiables et notre planification plus efficace, nous avons déjà pu augmenter notre capacité de production de 20% au cours des cinq dernières années », déclare Peter Van Puyvelde, directeur des opérations, dans De Tijd.

Mais ce n’est pas suffisant. L’usine, créée il y a 25 ans, doit être rénovée. C’est pourquoi Pringles investit environ 30 millions d’euros dans le site de production. Ce montant financera notamment l’installation d’une nouvelle chaudière et d’un nouveau système de combustion de l’air. « Ainsi, notre usine gagne en durabilité, les coûts diminuent et la production augmente de 10% grâce avec aux nouvelles installations. »

Pringles possède 7 usines dans le monde. Celle de Malines est l’une des trois plus grandes. « Pringles est commercialisé dans 140 pays et nous exportons vers plus de 40 pays en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient », a déclaré Van Puyvelde.

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*