Galler rend son chocolat plus durable

En 2019, Salvatore Iannello prend la tête de l’entreprise de chocolat Galler. Salvatore et l’équipe aspirent à un monde durable et équitable et traduit cela dans les engagements de l’entreprise : du chocolat faits à partir de 100 % de fèves de cacao équitables à l’autonomie des travailleurs.

Chez Galler, tous œuvrent chaque jour humblement à un monde meilleur où l’environnement et l’humain se trouvent au centre. Le fait que le CEO ait été proclamé « CSR Professional of The Year » est donc pleinement justifié !

À la recherche de nouvelles opportunités

La crise du coronavirus a également touché la chocolaterie Galler. Certaines boutiques ont été contraintes de fermer, avec toutes les conséquences que cela impliquait. Normalement, Pâques et les fêtes de fin d’année sont les deux grandes périodes importantes dans le monde du chocolat. « Les ventes aux des boutiques représentent normalement 35 % de notre chiffre d’affaires », déclare le CEO Salvatore Iannello. Néanmoins, Galler ne reste pas les bras croisés et lancera sa dernière innovation en avril. La « Rawete », un chocolat moins sucré que d’habitude et qui contient plus de fibres. « Nous continuons à travailler sur une alimentation équilibrée », précise le CEO.

La croissance durable est la clé

Chez Galler, tout commence par le respect des personnes et de l’environnement. La structure organisationnelle pyramidale typique cède sa place à une prise de décision en cercles. « Cela signifie que chaque équipe prend des décisions à son propre niveau. Cela donne à notre personnel plus de liberté et d’autonomie », déclare Salvatore. Pour assurer le bon déroulement de ces consultations, les 170 travailleurs ont reçu une formation sur le style de gestion de Galler et sur la manière de communiquer efficacement et positivement.

Le CEO est également fier que le chocolat de Galler soit 100 % équitable : « Notre contribution a permis d’augmenter de 30 % la part des fèves de cacao du commerce équitable en Belgique. Enfin, notre objectif est de réduire l’empreinte écologique de Galler de 25 % dans les cinq prochaines années ».

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*