Dans l’alimentaire, shifts séparés et filtre médical

La priorité des entreprises du secteur alimentaire, c’est d’assurer l’approvisionnement en matières premières et d’éviter au maximum les contaminations. Des mesures d’hygiène sévères sont prises. Des sociétés qui travaillent à pause assurent même une séparation physique entre les différents shifts.

Pour assurer une continuité optimale de la production, les entreprises alimentaires renforcent un peu plus encore des mesures d’hygiène déjà sévères. Desobry va un cran plus loin. À partir de lundi prochain, les trois pauses du département production seront soigneusement séparées, un battement d’au moins une demi-heure étant assuré entre chaque shift. Même chose pour les deux shifts du département emballage. « Nous avons arrêté la production cette semaine pour préparer cette réorganisation », précise Thierry Huet.

Source: L’Echo

This post is also available in: frFrançais

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*