Chiffre d’affaires en baisse, mais bénéfice stable pour Spadel

En partie à cause de la crise sanitaire, Spadel, propriétaire de marques comme Spa et Bru, a vu son chiffre d’affaires reculer de 10 %. Mais un plan de réduction des coûts et quelques interventions ponctuelles lui ont permis de maintenir les bénéfices à niveau.

Spadel a enregistré un chiffre d’affaires de 266,6 millions d’euros en 2020, en baisse de 10,7 % par rapport à l’année précédente. C’est en premier lieu la conséquence de la fermeture de l’horeca. Les ventes se sont déplacées vers les supermarchés, mais ceux-ci vendent principalement des produits de plus grands formats qui génèrent des marges plus faibles. En outre, la vente de la filiale galloise Brecon Carreg à la fin de 2019 a eu un impact direct sur le chiffre d’affaires. Sur base organique, le chiffre d’affaires s’est contracté de 5,5 %.

Moins de petites bouteilles

Mais malgré ce recul des ventes, le bénéfice est resté stable. Le résultat opérationnel s’est établi à 35,8 millions d’euros, en très légère hausse par rapport à 2019. Spadel a nettement réduit ses coûts de marketing et de production, mais a également bénéficié de quelques mesures ponctuelles. La réévaluation des stocks de pièces de rechange a ainsi généré un bonus de 1,2 million d’euros.

L’entreprise reste très prudente pour 2021. « Une partie de cette consommation est réorientée vers le secteur de la distribution, sans pouvoir présumer des changements d’habitudes de consommation que cela va entraîner dans les prochains mois.  Le récent renforcement des mesures de confinement et l’incertitude entourant leur levée éventuelle au cours du premier semestre 2021 pourraient considérablement impacter les résultats du groupe », peut-on lire dans le communiqué.

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*