Chaudfontaine veut être neutre sur le plan climatique d’ici 2 ans

Chaudfontaine sera l’exemple national et international de durabilité au sein de Coca‑Cola European Partners (CCEP). À cette fin, tout sera mis en œuvre pour protéger durablement la source, pour renforcer la durabilité des emballages et du site d’embouteillage d’eau minérale. Car l’ambition pour l’avenir est claire : Chaudfontaine veut devenir un des premiers sites d’embouteillage de CCEP climatiquement neutres en Europe.

Chaudfontaine est une des premières marques du portefeuille mondial de Coca‑Cola à être passée au plastique 100 % recyclé (rPET) en 2018. « En plus d’être recyclées à 100 %, les bouteilles en rPET de Chaudfontaine sont fabriquées depuis peu uniquement à base de PET non coloré (clearPET), et le film autour des multipacks est également en matériau recyclé » , explique Achmed Boumrah, directeur du site de Chaudfontaine.

Transformer chaque bouteille en une nouvelle

Aucun nouveau plastique n’est donc utilisé à Chaudfontaine – à l’exception du bouchon et de l’étiquette, mais l’entreprise souhaite également les changer dans un avenir proche, si cela devient techniquement possible : « Nous voulons ainsi transformer chaque bouteille en une autre bouteille. C’est pourquoi, via des messages sur nos étiquettes, nous motivons activement nos consommateurs à trier, afin de vraiment pouvoir réaliser cette ambition. »

Chaudfontaine wil klimaatneutraal zijn binnen 2 jaar

Neutralité climatique d’ici 2023

Le site d’embouteillage d’eau minérale lui-même est également bien engagé sur la voie de la durabilité. Grâce à un système ingénieux, le site est chauffé par la chaleur de l’eau de Chaudfontaine, et une turbine hydraulique dans la rivière – doublée de panneaux solaires – assurent une partie de la production d’énergie. Au total, ces systèmes durables fournissent plus de 15 % de l’énergie totale.

Achmed Boumrah : « Mais notre ambition et nos investissements ne s’arrêtent pas là. Nous voulons être un des premiers sites européens de Coca‑Cola European Partners à devenir neutre en carbone (c’est-à-dire sans émettre de gaz à effet de serre négatifs pour le climat) d’ici 2023. Pour y parvenir, nous irons aussi loin que possible dans la réduction de CO2, entre autres en réduisant considérablement – voire en éliminant – le recours aux combustibles fossiles. Ce n’est qu’alors que nous compenserons les émissions de CO2 restantes. Un plan d’action concret est actuellement en cours d’élaboration et sera lancé cette année. »

Une marque locale forte

Aline Lemaire, directrice marketing chez Coca‑Cola Services, conclut : « Nous savons que Chaudfontaine est une marque locale forte. Nous continuerons donc à investir massivement dans le marketing cette année – avec la plus grande campagne de marketing jamais lancée, mais aussi en termes d’innovation. Le site de Chaudfontaine a également obtenu un certificat biologique et a commencé à produire de la limonade bio depuis le début de cette année. Pour ce faire, des investissements ont été réalisés dans la transformation et le stockage strictement séparés des jus de fruits entièrement issus de l’agriculture bio, comme le stipulent les directives relatives à la production biologique. »

Pour traiter les eaux aromatisées et ces jus, une toute nouvelle ligne de production a été déployée fin 2019, pour un coût de 20 millions d’euros. Chaudfontaine est donc fin prête à jouer son rôle de marque belge forte et d’exemple de durabilité au sein de Coca‑Cola European Partners.

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*