C’est une première mondiale: une startup belge torréfie du café en utilisant l’énergie solaire

La torréfaction du café émet chaque année 15 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent de 5 milliards de litres de mazout. Cela a incité la start-up RAY & JULES, une start-up située près de Wavre, à développer une technologie innovante de torréfaction du café entièrement à l’énergie solaire. La méthode de torréfaction lente (« slow-roasting ») de RAY & JULES consomme trois fois moins d’énergie que les méthodes traditionnelles et assure un développement optimal des arômes et des goûts. Grâce à cette technologie unique, modulable et brevetée, RAY & JULES peut offrir aux amateurs de café une alternative respectueuse de l’environnement, aussi bien à la maison, que sur la route ou au travail.

Artisanal à grande échelle 

Le café est le deuxième produit le plus vendu au monde. La demande a doublé au cours des 40 dernières années et représente maintenant environ 10 millions de tonnes de café par an. En Belgique, nous buvons environ 20 millions de tasses par jour. Malgré l’énorme quantité de CO2 liée à la production du café, le secteur n’a pas été remis en question – assez étonnamment – jusqu’à présent. Les torréfacteurs artisanaux traditionnels consomment des milliards de litres de combustible fossile depuis plus de 100 ans. C’est encore pire en ce qui concerne les torréfacteurs industriels , car ils torréfient brièvement les grains à très haute température, ce qui non seulement gaspille énormément d’énergie, mais fait perdre également beaucoup d’arôme au café. 

Les ingénieurs belges de RAY & JULES ont mis au point une machine à torréfaction lente autour du grain. Ils torréfient continuellement et lentement à basse température, avec de l’air chaud qui est recyclé plusieurs fois. Ainsi, le café conserve son goût traditionnel pour un coût énergétique trois fois moindre que dans le cas des torréfacteurs traditionnels. Le système intelligent de stockage temporaire de l’énergie solaire permet même une production de nuit. La technologie brevetée leur permet – et c’est une première au niveau mondial – de torréfier à grande échelle avec l’énergie solaire.

Amoureux du café et respectueux du travail des producteurs du Sud, ils choisissent d’acheter du café Arabica de qualité d’origine certifiée.

Gert Linthout, Market Developer chez RAY & JULES, dit: « Le marché mondial du café représente un chiffre d’affaires d’environ 200 milliards d’euros par an, dont moins de 350 millions d’euros sont réinvestis dans la durabilité. Notre mission est de créer une chaîne de café 100% équitable et sans CO2 au niveau mondial d’ici 2050 en utilisant notre technologie propre. »

Amateurs de café engagés 

RAY & JULES propose un package café très complet aux PME qui souhaitent offrir à leurs employés une alternative savoureuse et équitable au café industriel (torréfié rapidement à très haute température) que l’on trouve habituellement dans les distributeurs automatiques de bureau.

« Selon des études de Business Matters en 2018, pas moins de neuf employés sur dix se sentent plus valorisés et donc plus dévoués envers leur employeur s’ils reçoivent un café de qualité au bureau. A méditer la prochaine fois que vous vous retrouverez devant la machine à café. »

RAY & JULES propose également du café directement via la boutique en ligne et des partenaires tels que des magasins bio, des bars à café, des commerçants locaux et des réseaux qui favorisent des circuits courts. Ils font ça avec l’aide de Start it @KBC, le plus grand incubateur pour les startups de la Belgique.

Une chaîne de café juste et durable 

Les choses bougent très vite pour cette start-up belge. Koen Bosmans (fondateur) explique: « Avec l’aide d’experts de la société CEE et grâce au soutien de DGO6, nous avons pu finaliser ces derniers mois le prototype grandeur nature de notre installation solaire, faire breveter la technologie au niveau mondial et obtenir notre certification ‘Fairtrade’. »

Entretemps, ils ont mis au point un café unique torréfié à l’énergie solaire et jugé très savoureux lors de dégustations à l’aveugle. Au niveau local, ils veulent rendre la chaîne plus durable en recourant à des moyens de transport écologiques ainsi qu’à des emballages réutilisables. Au niveau international, la Chine a montré un vif intérêt pour ce projet, lors de la mission économique princière en novembre 2019. C’est là, en Chine, que le marché du café connaît la croissance la plus rapide au monde.

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*