15 exploitations agricoles de plus converties au bio à Liège

L’agriculture biologique poursuit sa marche en avant en Wallonie, avec une croissance de 7% en 2018 du nombre de fermes certifiées bio (1.742 fermes) et de la superficie agricole (81.087 ha, +5.015 ha), a annoncé fin mai l’ASBL BioWallonie à l’occasion de la «Semaine bio» en Wallonie et à Bruxelles.

Ce sont ainsi 117 nouvelles exploitations agricoles qui se sont converties au bio l’an dernier au sud du pays, soit 15 de plus en province de Liège (466 au total), 22 de plus en province de Luxembourg (563), 24 de plus en Brabant wallon (116), 27 de plus en province de Namur (366) et 29 de plus en Hainaut (231). Le Hainaut et la «Jeune Province» affichent les croissances les plus importantes en 2018 en chiffres absolus pour la première en termes relatifs pour la seconde.

En 2018, 14% des fermes wallonnes et 11% de la surface agricole étaient en bio. Cela place la Région au-dessus de la moyenne de l’Union européenne (7,03% de la surface agricole en bio) mais encore loin des pays de tête que sont l’Autriche (23,4%), l’Estonie (19,6%) et la Suède (19,2%). La Wallonie représente à elle seule plus de 90% de la surface agricole bio et 77% des fermes dédiées à cette agriculture en Belgique.

Hausse des surfaces consacrées au bio

On constate l’an dernier en Wallonie une forte hausse des surfaces consacrées aux fruits bio (+17%, à 376 ha au total) et aux légumes (+50%, à 1.794 ha), ce qui répond à une demande soutenue du consommateur. Mais les grandes cultures (+10%, à 15.922 ha) ne sont pas en reste. La production de semences et plants bio a quasi quadruplé en un an (+276%) en Wallonie, passant de 69 ha en 2017 à 258 ha l’an dernier, «ce qui est intéressant pour l’autonomie de la Wallonie», souligne BioWallonie.

S’agissant des animaux bio, leur nombre a doublé en quatre ans, avec une augmentation de plus de 707.000 bêtes sur la seule année 2018 (+24%). Les filières qui ont le plus progressé sont celle des poules pondeuses (+35%) et la filière porcine (+29%). La demande pour d’œufs bio est très importante alors que pour leur porc bio, la Wallonie doit encore importer 40% des porcs abattus, ce qui laisse d’énormes marges de croissance pour cette filière au sud du pays.

Les consommateurs dépensent toujours plus pour les produits bio, avec une augmentation de 18% l’an dernier en Belgique, ce qui correspond à une hausse des dépenses de 40% en Wallonie et de 5% à Bruxelles. En 2018, 95% des Belges ont acheté au moins une fois un produit bio, contre 90% en 2017. Ils ont surtout acquis des légumes (71% des acheteurs), des fruits (51%), des produits laitiers (49%), des œufs (33%), des pommes de terre (22%), du pain (18%) et de la viande (17%).

Chiffres positifs

Entre 2009 et 2018, les dépenses bio ont doublé en Flandre et triplé en Wallonie, avoisinant les 522 millions d’euros en Belgique l’an dernier. La part du bio dans les produits alimentaires en Wallonie représentait 4,8% en 2018, contre 3,5% en 2017, et a plus que triplé en 10 ans.

Le ministre wallon de l’Agriculture, René Collin, a salué «des chiffres très positifs» et s’attend à ce que les objectifs du plan de développement stratégique de l’agriculture bio approuvé par le gouvernement wallon, lesquels ont été revus à la hausse, soient atteints. Ce plan ambitionne notamment d’atteindre la barre des 2.000 exploitations agricoles certifiées bio fin 2020 et une part de 18% de la surface agricole utile consacrée à ce type d’agriculture.

La Meuse, 24/05/2019

This post is also available in: Français

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*