Consommation d’alcool en hausse, revenu des accises en baisse

Belga – Bien que la consommation d’alcool ait augmenté en Belgique, les revenus des accises sur l’alcool continuent à baisser. En 2018, ces accises ont rapporté 815,48 millions d’euros à l’État, contre 823,23 millions en 2017 et 830,73 millions en 2016, ressort-il des chiffres du SPF Finances.

« La consommation d’alcool augmente en Belgique mais ce sont nos voisins qui en profitent », regrette de son côté la fédération belge du secteur des vins et des spiritueux Vinum Et Spiritus pour le compte de laquelle iVox a mené une enquête auprès d’un millier de Belges. Selon ce sondage, 33 % des répondants traversent la frontière pour acheter des boissons alcoolisées à moindre prix – en France et au Luxembourg – et 71 % d’entre eux ne considèrent pas les accises comme un outil utile dans la lutte contre l’abus d’alcool.

En 2015 , le gouvernement belge a augmenté les accises sur les vins et spiritueux de respectivement 30 et 41 %. Concrètement, cela signifie que les accises, la TVA et les autres prélèvements représentent un quart du prix de vente d’une bouteille de vin et jusqu’à trois quarts d’une bouteille de spiritueux, pointe la fédération selon laquelle un tiers des Belges qui achètent de l’alcool dans les pays voisins déclarent le faire en raison de la hausse des accises.

D’après le SPF Finances, la vente de vin a reculé de 7,8 % en Belgique sur la période 2014-2018 ; la vente de spiritueux chutant, elle, de 22 %. « L’augmentation des accises sur les vins et spiritueux a raté son objectif. Même si l’on achète moins d’alcool en Belgique, on n’en boit pas moins. Au contraire, selon le dernier rapport de l’OMS, notre consommation d’alcool a augmenté, passant de 11,4 à 12,1 litres d’alcool pur par an », selon Geert Van Lerberghe, le directeur général de la fédération sectorielle. (rp)

This post is also available in: frFrançais